Le Mystère des Profondeurs

Casterman - 1998

L'Histoire

Pour une fois, un fameux bond dans le temps ! Nous voici le 28 mars 1922. Il est 2h25 du matin et un gros homme marche sous la pluie. Il souffre d'une rage de dents. En passant il entend, à travers un soupirail, monter des égouts "La Chanson de Craonne" jouée à la flûte traversière. C'est à cet instant qu'il est attaqué par un groupe de quatre hommes. Il en abat un, dénommé Albert, d'un coup de revolver, les autres le poursuivent mais il s'échappe en escaladant la grille qui sépare la rue de la voie de chemin de fer. Deux agent arrivent juste pour voir la voiture des trois poursuivants restants tourner à un coin de rue.

Nous retrouvons Adèle qui ne dort pas, tenue éveillée par une râge de dents qu'elle essaie de calmer en arrosant la carie avec de l'alccol. Elle est réveillée à 9h00 par la concierge qui lui apporte son courrier dans lequel il y a une lettre de Chalazion qui l'appelle à l'aide. Passage dans le bureau du Commissaire Laumanne où l'on apprend que "le Dentiste" est sorti de prison la veille et que l'on a retrouvé dans un terain vague le cadavre d'Albert Leboiteux, un complice du Dentiste. Quant à Adèle, vétue de marron et vert et d'un horrible chapeau elle se rend chez son éditeur Bonnot qui a recréé son entreprise pour la quatrième fois. Au passage elle entend monter d'une bouche d'égout la Chanson de Craonne jouée à la flute traversière.

Afin de retrouver Chalazion, Adèle se rend chez Brindavoine. Elle rencontre, à la porte un étrange personnage qui zézaie et lui rappelle qu'il ne faut pas regarder l'éclipse sans verres fumés : on pense immanquablement au prophète fou de l'Étoile Mystèrieuse de Hergé. En entant chez Brindavoine elle tombe sur Georgette Chevilalrd qui la menace d'un revolver, elle la désarme et entend des bruits derrière la porte qu'elle ouvre pour découvrir Flageolet ligoté et bailloné. Mais le personnage zézayant reparait et l'assome, puis frappe Flageolet.

Et nous voici de nouveau chez Laumanne qui explique à son adjoint Stigmates comment il a arrêté Dandelet dit le Dentiste dix ans auparavant. Et on apprend que la Dentiste, qui prenait ses renseignement pour monter ses cambriolages auprès d'un notaire, semblait être à l'origine du vol où avait été impliqué Ripol, l'amant d'Adèle.

Passage dans une église, Saint Vincent de Paul dans le Xe, où l'on voit le chef de la bande dont faisait partie Albert Le boiteux qui prie pour réussir à réaliser le projet du Dentiste sans le Dentiste. Mais le gros homme qui se tenait caché derrière un pilier lui tire dessus et le poursuit en dehors jusqu'à ce qu'ils arrivent à une voitue où s'engouffre l'homme. Un peu plus loin, ce dernier abat froidement son chauffeur qui a proféré un blasphème, la voiture fait une embardée et renverse un cycliste.

Et nous revenons à l'église ou le curé s'aperçoit que le bénitier est encombré par un étrange animal en même temps qu'Adèle qui en trouve un dans son lavabo. Pendant qu'Adèle cherche dans son dictionnaire ce que peuvent être ces bêtes et découvre que ce sont des limules, Laumanne qui analyse le rapport d'un agent commence à penser que le gros homme agile pourrait être Régis Fluet, un autre complice du Dentiste. Le rapport que vient lui faire Flageolet ne l'amène à rien.

La nuit tombe, une étrange silhouette habillée en monte-en-l'air entre chez Adèle en passant par les toits avec la ferme intention de la tuer. Mais l'ombre de la Limule la fait fuir. Adèle ne s'aperçoit de rien et poursuit son sommeil plein de rêves. A trois heures du matin le téléphone sonne chez Laumanne : c'est Flageolet qui se rappelle que l'inconnu qui l'a frappé zézaie : Laumanne en conclut immédiatement qu'il s'agit du Dentiste. Quatre heures du matin, un clocahrd et son chien sont mangés par une énorme limule qui jaillit de la Seine. Le dentiste envoie des lettres contenant des dessins à Laumanne qui n'y comprend rien. Adèle échappe à un attentat contre elle perpétré par le peronnage inconnu de la nuit. Un homme raconte à Laumanne comment il a découvert, dans une fontaine, une voiture et un cadavre. Nous apprendrons un peu plus loin qu'ill s'agi de Victor Hugaulot, un autre homme de la bande du Dentiste. Laumanne commence à penser que "le petit monsieur" a qui semble appartenir la voiture ne serait autre que Moulinot, le notaire qui renseignait le Dentiste. On a vu ce dernier, envoyant des lettres à Laumanne et découvrant peu à peu son visage et surtout ses dents qui barrent son visage d'un sourire inexinguible.

Bref passage montrant le chef de la bande (Moulinot ?) dans un bureau annnoncé par un panonceau de notaire

Et nous retrouvons Fluet, car il s'agit bien de lui, et Adèle dans le cabinet du même dentiste. Pendant qu'Adèle se fait soigner non sans douleur, le Dentiste rend visite à un dénommé Alphonse, chifonnier de son état qui possède dans un hangar des chars d'assaut qu'il s'apprête à découper en morceaux pour les revendre à la feraille. Ils passent un marché tous les deux dont le lecteur ne connaît pas les termes. Le Dentiste va rendre visite à Fluet et lui arrache la dent qu'il vient de se faire soigner, mais entre temps, la praticienne qui l'a traité s'est apercu qu'elle a fait une erreur et téléphone à Fluet, c'est le Dentiste qui prend la communication et l'on apprend que c'est la dent d'Adèle et non celle de Fluet qui a été plombée avec un échantillon d'alliage super résistant qui aurait permi de fabriquer des mêches pouvant percer n'importe quel coffre fort et réaliser le grand projet du Dentiste.

Pendant que le Dentiste et Fluet sont à la recherche d'Adèle, cette dernière se rend au Père Lachaise, sur la tombe d'Émile Mule, afin de savoir où se cachent Brindavoine et Chazalion. Elle y échappe à une nouvelle tentative de meurtre de Georgette Chevillard grâce à Chalazion et Brindavoine. Ils s'engouffre tous dans un souterrain qui se trouve sous un caveau et se dirigents vers un endroit où un flutiste charme les milliers de limules qui ont envahi cette partie du sous-Paris. Par divers plans de oupe on apprend pèle-mèle que le professuer Mule se cachait, avec Chalazion, l'ancien clerc de Moulinot chez Brindavoine et que Mireille Pinsec, le modèle dont Fia devient éperduement amoureux dans Tous des Monstres s'est sauvée avec eux et son amant afin de réaliser le programme d'élevage des limules nécessaires au Professeur Mule qui a inventé un extrait qui éradiquerait la faim dans le monde. Mais le professeur est transpercé  par la chute d'une stalactite et cet accident fait découvrir à Adèle et à Mireille qu'elles sont en réalité sœurs.

Pendant ce temps, en surface, Alphonse qui s'est fait arrêter exprès explique à Lomanne la signisfication du rébus envoyé par le Dentiste et qui annonce, en fait, l'attaque, le 1er avril à 9h, du Crédit Lyonnais. Laumagne s'y rend pour retrouver Moulinot et son acolyte qu'il arrête non sans que le feu ait été mis au bâtiment. Et dans le même temps, le Dentiste et Fluet qui ont emprunté un des chars d'Alphonse, se rendent en banlieu pour détruire, d'un coup de canon de 37 le coffre où Lomanne range sa collection de guillotines en porcelaine.

Tout se termine par une vue de Régis Fluet et Léon Dandelet, dit le Dentiste, qui se retirent en jurant de se venger d'Adèle qu'ils considèrent toujours comme reponsable de la mort de leur complice Lucien Ripol. Quant à Laumanne son état de santé mentale ne lui permettra certainement pas de reprendre du service avant longtemps.

Les Personnages

Léon Dandelet dit Le Dentiste

Dandelet

Régis Fluet

Fluet

Alphonse
Alphonse
Le docteur Francis
Docteur Francis

Émile Mule
Mule

Mireille Pain Sec

Mireille