Le Démon de la Tour Eiffel

Casterman - 1976

L'Histoire

L'action se déroule entre le 12 et le 18 décembre 1911 :

Décidée à retrouver Joseph et Albert, Adèle se rend chez Simon Flageolet, on apprend ainsi que ce dernier est un riche oisif qui joue au détective privé et qu'il avait été chargé de retrouver une statuette assyrienne représentant le dieu PAZUZU qui avait été volée par Lobel  et Ripol au banquier Mignonneau..

Ayant effectué un rapprochement entre PAZUZU et le peintre Jules-Émile PEISSONIER, Adèle et Simon rendent visite à ce dernier. On apprend au passage que des cas de peste se déclarent à Paris et que des disparitions ont lieu sur le Pont Neuf. La visite à Peissonier n'apporte rien à notre héroïne mais nous permet de découvrir qu'il cache Albert paralysé mais vivant. La rage de ce dernier lorsqu'il aperçoit Adèle par la fenêtre lui rend l'usage de ses jambes !

Adèle assiste à une représentation d'une pièce de théâtre mettant en scène PAZUZU et où la tête d'affiche Clara BENHARDT tue à la fin du cinquième acte le traître Khorsa-Bani-Pal interprété par l'acteur principal Josef MONTEVIDEO. Mais le crime est réel et Clara Benahrdt disparaît. L'inspecteur CAPONI est chargé de l'enquête.

Quelques images nous renseignent au passage sur Adèle qui semble écrire des romans pour vivre. On apprend également la mort d'Edith Rabatjoie.

Un émissaire de Joseph vient chercher Adèle, mais lorsqu'ils arrivent Joseph est en train d'être kidnappé. En suivant les ravisseurs, Adèle et son compagnon sont victimes d'un attentat perpétré par Albert. Mais Adèle n'est que blessée et elle découvre un passage secret sur le Pont Neuf qui la mène dans une crypte où les adorateurs de PAZUZU se réunissent pour la dernière fois avant de mettre à exécution leur plan diabolique : détruire Paris en y propageant la peste. Joseph, quand à lui, a été assassiné. En retournant à l'air libre, Adèle est assommée. Elle se réveille auprès d'Albert qui lui annonce qu'elle va être sacrifiée à PAZUZU.

Mais Flageolet explique ce qu'il sait à l'inspecteur Caponi avant d'être assommé à son tour. Et on retrouve tout le monde au second étage de la Tour Eiffel. Caponi, en y montant, rencontre le monstre PAZUZU, en essayant de le tuer il abat Peissonier mais finit par l'arrêter : ce n'est autre que Clara Benhardt. Dans la mêlée qui s'ensuit, Joseph est piqué par la seringue que le maître de la secte tient et il se jette du haut de la tour. On découvre ensuite que ce "Grand Frère" est en réalité le commissaire Dugommier. Clara arrive à s'enfuir et Caponi en la poursuivant abat un Tarbosaurus que Ménard et Espérandieu avaient ramené à la vie ; bref passage de Saint-Hubert et Zborowsky qui sont poursuivis par les infirmiers de l'asile dont ils viennent de s'échapper.

Comme toujours, Adèle parvient à fausser compagnie aux policiers, et nous retrouvons Caponi à la circulation et Dugommier à son poste. Quand à Clara elle a décidé la perte d' Adèle.

Les Personnages

Jules-Émile Peissonier

Peintre décorateur qui est tué à la fin de l'histoire

Clara Benhardt

Ici en habit de scène, elle apparaîtra, par la suite toujours plus ou moins déguisée, comme ici en Pazuzu :

Josef Montevideo

Il n'apparaît dans cet album que sur 9 cases, dont deux en cadavre, et toujours en habit de scène. On ne connaîtra donc jamais son vrai visage.

Un gamin

Il ne fait qu'une brève apparition mais nous permet de découvrir comment Adèle, écrivain de polars a connu Ripol.

Antoine Artaud

Personnage secondaire, ami de Montevideo qui est assassiné alors qu'il allait faire des révélations à Caponi.

Et... Adèle