CASABLANCA



Souvent c'est la ville où l'on a habité le plus longtemps dont on a le moins d'images souvenirs. Voici ce que j'ai pu glaner en fouillant mes archives. Je ne pouvais faire mieux, pour illustrer de façon sonore cette page que de choisir le générique de "Casablanca", bien que ce film ait un an de plus que moi (Awah...  le chibani !).
Affiche du film "Casablanca"


En 1956, la France, consciente de l'erreur qu'avait pu être l'exil du Sultan Mohammed V à Madagascar, le fait revenir.
Le retour d'El Maalik est acccompagné de manifestaitons de liesses.
Ici, vues depuis les fenêtres du 33 rue Gay Lussac qui surplombent le Boulevard de la Liberté
Manif 2
Manif 1 Manif 3

Mais les événements politiques, fussent-ils direcement liés à la famille royale, ne nous intéressaient pas outre-mesure, nous jeunes. Les promenades en ville, le parc Lyautey et ses marchands d'oublies, plus tard le vélo, puis, encore plus tard les filles (où ls garçons pour elles), la plage surtout, suffisaient à notre bonheur.

La rue Gay Lussac, côté Mers Sultan depuis ma chambre
En vélo devant le monulentau mort L'église Notre dame à travers les ayons de mon vélo
Vue depuis le 33, la rue Gay Lussac vers Mers Sultan
Monument aux Morts
Église Notre Dame
Fausses ruines au Parc Lyautey
L'immeuble Liberté
La tour des services municipaux et son horloge
Les décors antiques du Parc Lyautey
L'immeuble connu sous le nom de "17 étages", notre premier gratte ciel
L'horlogr qui a scandé notre vie au son de sa sirène

La qualité des photos n'est pas au top ! Excusez, l'artiste, il s'agit de clichés qui datent de quelques 45 ans... conservés dans de plus ou moins bonnes conditions, jusqu'à ce que je découvre leur valeur sentimentale. Mais ceux qui ont vécu cette époque oublierons certainement les rayures et les tâches pour se souvenir du bruit et le l'odeur de la plus belle ville du monde : CASABLANCA.

Casa c'était aussi "Derrière les planches", c'est à dire derière la pallisade qui séparait la Place de France de l'ancienne médina. Là où nous allions acheter nos jeans et nos tee-shirt (je ne suis pas sûr que nous leur donnions ce nom), l'uniforme que James Dean avait sacralisé dans  "GÉANT".

Le souk de la Place de France
Marchands d'eau
Retour du marchand d'eau
Matériel de récupération et boutiques de fringues
Les marchands d'eau attendent le chaland...
... mais il faut aussi savoir allez le chercher
Une rue dans la médina
Gosses dans la médina
Moquée
Par les ruelles étroites...
... ou celles plus larges...
... au détour desquelles on découvre la Mosquée.

Il y avait le spectacle de la rue, mais aussi d'autres plus organisés

Accident de voiture
Nahdil... celui là, par exemple il avait du voir les Stock Car
Allez y donc, vous aussi !