UN LIEU DE RENDEZ-VOUS


L'habitude prise par les cochers se transmit aux chauffeurs lorsque la gent chevaline se transforma en chevaux vapeur. Et petit à petit, les Vignobles de France devinrent le lieude rendez-vous des amateurs d'automobile. Car si, au début, les heureux possesseurs de véhicules de ce type laissèrent leurs employés s'occuper de ces mécaniques, leurs descndants eurent tôt fait d'en savoir autant et même plus que ces spécialistes.  C'est ainsi que certains soirs, on pouvait voir de véritables concentrations de véhicules d'un même type lorsque les chauffeurs de maîtres possédant ces automobiles se réunissaient, comme par exemple, vers 1931, les Cadillac 452A

Cadillac


Cadillac

qui repartaient, tard dans la nuit, avec des éclairages parfois défaillants

Cadillac


Un peu avant, vers 1927, il y avait eu un propriétaire de Bugatti Esders, puis en 1929 une Fiat 525N qui étaient venues se garer dans la petite rue Campagne Première :

Bugatti

Fiat

Et plus tard, dans les années 36-38, on put voir une Mercedes 540K ou une Delage Coupé

Mercedes   Delage

Mais là, nous avons quitté depuis longtemps les origines des « Vignobles de France ». Retournons-y avec le chapitre suivant...

Revenir au chapitre précédent
Retourner au sommaire
Aller au chapitre suivant